Primeurs 2019 AOC Pauillac par

yves beck 2

Château Julia Dégusté le 10 mars 2020
Merlot 80%, Cabernet Sauvignon 20 %

  » Rouge grenat aux reflets pourpres. Le bouquet de Château Julia se révèle
en crescendo pour laisser apparaître des notes fruitées et épicées.
A l’aération, je relève également de la fraîcheur au travers de notes de menthe poivrée. En bouche, le vin est fin, élégant, et doté de tanins compacts, aux grains fins, qui se révèlent doucement. Beaucoup de finesse et d’équilibre dans ce vin qui sait idéalement allier puissance et élégance.
Certainement un des plus beaux Château Julia produits à ce jour.
2024-2035 91-92/100 « 

Les Primeurs  ont été mis en place au 18 ème siècle pour, entre autre, donner de la trésorerie aux viticulteurs.

Plus que jamais, les primeurs auront un intérêt économique cette année pour notre petite exploitation familiale.

Aussi, n’oubliez pas que quand vous acquérez une bouteille de Château Julia, c’est une famille que vous faîtes vivre et non un groupe d’investisseurs…

Vous souhaitez réserver vos primeurs 2019  AOC Pauillac et AOC Haut-Médoc, voici le Bon de commande primeurs 2019

MERCI !!

Sophie et Romain

Livraison gratuite Vendredi 8 mai à Bordeaux !!

livraison masque

Vendredi 8 mai, le matin, je vous livre gratuitement à votre domicile entre Saint Laurent Médoc et Bordeaux inclus !!

Voici les disponibilités des vins et tarifs :

Bon de commande jusqu’au 31 mai 2020

Laissez-moi vos commandes et adresse par mail chateau.julia@gmail.com

Commandez vos grosses bouteilles!!

les grosses bouteilles

NOUVEAU : nous vous proposons de commander des grosses bouteilles, du Magnum à l’Impériale en AOC Pauillac 2018 en caisse bois.

 

Commande avant le 15 mai 2020 !!

Bon de commande Grosses Bouteilles 2018

 

Notre premier salon des Vignerons Indépendants !!

rennesNous serons à Rennes pour vous retrouver du 24 au 26 janvier 2020, Hall 10 A, Stand B33 ( B comme Bordeaux, 33 comme la Gironde !)

24-25 janvier de 10 h à 19h
26 janvier de 10 h à 18 h

 

Réservez vos invitations gratuites ici

Au plaisir de vous revoir près de chez vous lors de ce week-end de la Saint Vincent, patron des vignerons !

Sophie et Romain

 

Portes Ouvertes le Samedi 7 Décembre 2019

noel 2019 ok

Nous vous accueillons Samedi 7 Décembre 2019 de 10 h à 18 h dans notre nouvel endroit pour la dégustation de nos vins.

Convivialité et authenticité seront au rendez-vous !

 

Vous pourrez aussi acquérir  des couronnes de Noel faites par notre voisine.

couronne noel ours

Venez en famille, seul ou entre amis: ce sera ouvert !

A bientôt

Sophie et Romain

Pique-nique au Château Julia

IMG_3391 (1)Venez avec votre pique-nique le Samedi 8 Juin 2019 au Château Julia.

Au programme:

– 10 h 30: accueil, visite guidée du cuvier et du chai à barriques
– Midi: apéritif-dégustation des vins de la propriété offert avec du grenier médocain. Ouvrez vos paniers et profitez de notre jardin (ou notre cuvier en cas d’intempéries) et notre barbecue aux sarments de vigne. Les tables et les bancs prêtés par la mairie de Saint Laurent Médoc seront à votre disposition.

 

Chateau de Sémignan

 

 

– L’après midi , je vous propose une balade pédestre au Château de Sémignan du XIVème siècle ( non obligatoire) d’une heure.

 

 

 

 

Trampoline et balançoire pour enfants, distribution de ballons

DRESS CODE: bleu. Venez habillé avec un haut ou un accessoire bleu, tous les bleus ( marine, ciel, azur, etc..)

Romain et moi vous attendons nombreux pour partager cette journée!!

Sophie Martin

 

Réservez vos primeurs 2018 jusqu’au 31 Août !!

Primeurs

 

Commandez vos primeurs 2018 jusqu’au 31 aôut de cette année et bénéficiez de tarifs  préférentiels !!

 

Encore en élevage barriques, les Pauillac et Haut-Médoc 2018 du Château Julia patientent.

Déjà, les professionnels dont Eric Boissenot parlent de ce millésime comme « l’un des plus grands de Bordeaux »

Article Lundi 01 avril 2019 par Alexandre Abellan dans Vitisphère

« À l’ouverture de la semaine des primeurs, l’œnologue conseil phare du vignoble bordelais partage son enthousiasme pour des vins qu’il juge tout simplement remarquables.

2018 ? « C’est un millésime excessif dans tous les sens » résume l’œnologue médocain Éric Boissenot (laboratoire œnologique Boissenot). Suivant personnellement 50 domaines en France et dans le monde*, ce consultant aussi discret qu’expert, se rappelle sans peine les difficultés qui se sont accumulées au vignoble, avec les pluies d’avril à juin causant une pression mildiou historique, qui a autant pesé sur le potentiel de récolte que le moral viticole. Si ce millésime a déjà marqué l’esprit des vignerons bordelais par ses épreuves techniques, il pourrait aussi rentrer dans l’histoire girondine pour la qualité des vins obtenus. « 2018 est l’un des plus grands millésimes qui ait été fait à bordeaux » tranche Éric Boissenot, avec l’économie et l’efficacité de mots qui le caractérise, son avis s’appuyant sur la dégustation 15 000 barriques du millésime en cours d’élevage.

Alors que la dernière décennie est riche en millésimes remarquables (2009, 2010, 2015 et 2016), « Bordeaux se trouve dans un cycle de changement climatique qui lui est favorable. Depuis 2005, on arrive plus facilement aux maturités. Il n’y a plus de verdeur dans les cabernet » constate Éric Boissenot. Qui n’est pas pour autant inquiet pour l’avenir du cabernet sauvignon ou du merlot à Bordeaux dans le cadre du réchauffement climatique. Ses expériences en Argentine et au Chili lui ayant appris que « les cépages bordelais s’en sortent très bien dans des conditions extrêmes ». S’il reconnaît la nécessité d’irriguer ces vignobles du nouveau monde, l’œnologue-conseil souligne que « le merlot n’a jamais été bon et équilibré qu’en 2018… »

Esthète de l’assemblage

Mais même face à une matière exceptionnelle, l’expert doit sélectionner drastiquement les lots pour les orienter vers le premier ou le second vin. « Dans un millésime, il faut dégager le plus pur. L’excessivité de 2018 a tendance à écraser la clarté des matières. Il faut décortiquer les lots pour trouver la finesse » explique Éric Boissenot, qui promeut un certain esthétisme de l’assemblage : « on recherche ce qui provoque le plus d’émotion possible ». Une philosophie qui lui a été enseignée par son père, Jacques Boissenot, et son mentor, le professeur Émile Peynaud. Une approche qu’il continue de parfaire par l’expérience de chaque millésime. 2019 pointant déjà le bout de ses feuilles alors que le débourrement est généralisé en Médoc. « C’est reparti, on stresse pour le gel maintenant » glisse Éric Boissenot, espérant un nouveau millésime plus tranquille, mais pas moins qualitatif que le précédent.

* : Basé à Lamarque, son cabinet conseille globalement 150 propriétés. » [dont Château Julia !!]

N’hésitez pas, soyez sûr d’en avoir, commandez avec ce Bon de commande !!

A bientôt

Sophie Martin